Carmel de Franche-Comté à Saint-Maur (Jura)

BIENVENUE DANS CE BLOG





Blank space
Blank space

vendredi 17 février 2017

Prière universelle 7° Dimanche ordinaire A



Prière universelle 7° Dimanche ordinaire A
Refrain : Seigneur fais de nous des ouvriers de paix,
Seigneur fais de nous des bâtisseurs d’amour

Seigneur, tu nous dis : « donne à qui te demande » ; Nous te prions afin que l’Eglise triomphe du mal par le bien, et reste toujours du côté de ceux qui donnent et qui pardonnent.

Seigneur, tu nous dis : « ne riposte pas au méchant ». Prions pour que les chefs d’Etat sachent ne pas s’engouffrer dans la spirale de la violence mais aient la sagesse et la force de bâtir la paix et l’entente entre les hommes.

Le Seigneur, par la création, nous montre comment être généreux envers tous. Nous prions pour que les hommes aiment et respectent la nature et l’environnement qui leur montrent la beauté et la grandeur de Dieu.

Seigneur, tu veux que nous soyons parfaits comme toi. Nous te prions pour que nous sachions puiser en toi l’amour pour aimer, la générosité pour partager, le don pour te ressembler et glorifier notre Père du ciel.

Carême 2017 : Inscription – Retraite en ligne Elisabeth de la Trinité

Carême 2017 : Inscription – Retraite en ligne Elisabeth de la Trinité

Avec le carême 2017, voici notre 12ème retraite en ligneSainte Élisabeth de la Trinité (1880-1906) a été canonisée le 16 octobre 2016 par le Pape François. Après plusieurs années de vie chrétienne simple et lumineuse, la jeune pianiste Elisabeth Catez est entrée à l’âge de 21 ans au Carmel de Dijon. Elle y vivra cinq ans d’approfondissement du mystère de l’amour du Christ et y composera sa célèbre prière “Ô mon Dieu Trinité que j’adore”. Elisabeth nous laisse un magnifique message sur l’importance de l’intériorité et la présence de Dieu en nous. Ses écrits nous aideront à vivre à partir « du dedans » pour rayonner autour de nous l’Amour divin. Chemin de carême pour désencombrer ce qui obstrue en nous le passage de la Vie. Laissons Élisabeth nous interpeller : « Comprendrons-nous un jour combien nous sommes aimés ? »

Vidéo Retraite Carême 2017 par carmesparis

Une retraite de carême en ligne avec Mgr Jérôme Beau


Une retraite de carême en ligne avec Mgr Jérôme Beau




Carême 2017, retraite en ligne
« Je te conduis par le chemin où tu marches » (Isaïe 48-17): c’est le thème de la retraite de Carême enligne proposée par Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris et directeur de l’Œuvre des Vocations, grâce à des méditation audio.
On peut s’y inscrire gratuitement ici : chacun reçoit trois fois par semaine, du 1er mars au 16 avril 2017, un mail l’invitant à écouter une méditation de Mgr Jérôme Beau, accompagnée du chant des Dei Amoris Cantores.

jeudi 16 février 2017

Connaissez-vous la prière avec les 5 doigts ?


Connaissez-vous la prière avec les 5 doigts ?

Connaissez-vous la prière avec les 5 doigts ?

Facile à mémoriser, la prière, illustrée par le pape François, fait appel aux cinq doigts de la main. Pour les enfants et les plus grands! 1. Le pouce est le doigt le plus proche de vous. Donc, commencez par prier pour ceux qui vous sont le plus proche. Ce sont les personnes les plus susceptibles de revenir à vos mémoires. …
Lire la suite.

mercredi 15 février 2017

Fatima: clôture du procès diocésain de béatification de Sœur Lucie


Fatima: clôture du procès diocésain de béatification de Sœur Lucie




Soeur Lucie ocd, courtoisie du site de la postulation www.lucia.pt
L’enquête diocésaine pour la béatification de Sœur Lucie de Fatima (1907-2005), a été solennellement clôturée le 13 février 2017, au carmel de Coimbra (Portugal). Mais le postulateur de la cause appelle à la patience et à la prudence, pour ne pas devancer le jugement de l’Eglise.
La cérémonie de clôture, en l’anniversaire de la mort de la voyante des apparitions de la Vierge Marie à Fatima (mai-octobre 1917), a été présidée par l’évêque de Coimbra, Mgr D. Virgílio Antunes. Le dossier de 15 000 pages – résumé dans la « positio » – va à présent être déposé auprès de la Congrégation pour les causes des saints au Vatican.
Le père Romano Gambalunga, postulateur de la cause, a appelé à la patience et à la prudence : le processus exige du temps et il ne faut pas agir « à la hâte » mais « approfondir » la vie de Sœur Lucie, a-t-il expliqué à l’agence catholique des évêques portugais, Agencia Ecclesia.
Le carme a souligné que Sœur Marie Lucie de Jésus et du Cœur immaculé « est devenue sainte au fil des ans, non pas à cause des apparitions », mais à travers « l’expérience spirituelle » de la vie religieuse au carmel de Coimbra.

15 Février 2017 - Quelques réflexions



 15 Février 2017 - Quelques réflexions

Père JM Bouhans

Dans la première lecture, se termine le Déluge. Noé, sa famille et une partie de la création ont été mis
à part pour être sauvés… ne pas disparaitre avec le déluge. Est-ce une opération réussie ? Dieu est-il en présence d’une nouvelle création : les six versets qui manquent au centre de la lecture le laissent entendre. Mais la réaction de Dieu : « le cœur de l’homme est enclin au mal dès sa jeunesse » nous laisse perplexe ou plutôt nous invite au constat : le mal habite encore et toujours le cœur de l’homme.
 
L’évangile que nous venons d’entendre est propre à l’évangile selon saint Marc. Nous ne le retrouvons pas chez les autres évangélistes. Il a bien quelques ressemblances avec l’évangile rencontré, il y a peu, avec le sourd qui avait aussi du mal à s’exprimer. Tous deux sont amenés à Jésus par d’autres personnes. Les deux personnes malades ne sont pas autonomes ; elles sont également anonymes et nous ne savons rien de précis sur elles en dehors de leur handicap.

mardi 14 février 2017

Les évêques américains et mexicains dénoncent le "mur de la honte" Les évêques américains et mexicains dénoncent le "mur de la honte"


Les évêques américains et mexicains dénoncent le "mur de la honte"

Les évêques américains et mexicains dénoncent le "mur de la honte"

Les nonces des Etats-Unis et du Mexique vont organiser une rencontre des évêques des deux pays pour dénoncer le "mur de l’exclusion" que le président Trump veut ériger. D’après la presse mexicaine, la réunion devrait avoir lieu fin février 2017 à Brownsville, au Texas. Elle abordera les problèmes de migration, d’accueil et de protection aux frontières. "Nous respectons le droit …
Lire la suite.

14 Février 2017 - Quelques réflexions



 14 Février 2017 - Quelques réflexions
Père JM Bouhans

Nous fêtons saints Cyrille et Méthode avec deux moments bien choisis de l’évangile et du livre des Actes de Luc, et finalement une même problématique : la mission qui se diversifie.

Il y avait les 12 et maintenant les 72. Luc est bien l’évangéliste de la mission qui va toujours plus loin. Pour cela Jésus appele les 72. Et avant de les envoyer, Jésus s’adresse à ceux qui sont là : à tous, il confie la prière pour la moisson. Ensuite seulement, il envoie les 72. La mission : c’est un envoi et une responsabilité confiée à tous et pas seulement à ceux qui sont envoyés : la prière pour les missionnaires et le souci de la moisson, c’est l’affaire de tous.

Puis c’est l’envoi : « Allez ». Les disciples partent sans rien : leur impréparation et le manque de moyens, c’est la fragilité du missionnaire et la dépendance totale vis-à-vis du Seigneur et des gens du lieu. L’accueil dans la maison est le premier temps de l’annonce missionnaire dans la ville, une expérience missionnaire qui sous-tend l’écriture de Luc

dimanche 12 février 2017

Angélus du 12 février 2017

Homélie 6ème dimanche du temps ordinaire Année A



Homélie 6ème dimanche du temps ordinaire Année A
Carmel de  Saint-Maur  - Père Maurice BOISSON

             Il est de bonne plaisanterie encore aujourd’hui, de dire ou d’entendre : Oh ! Moi, j’ai pas tué, j’ai pas volé !  sous-entendu : Le reste, c’est pas grave … ». Mais encore…
            Il a été dit : Tu ne tueras pas ! Mais moi, Jésus, je vous dis  tu ne te mettras pas en colère contre ton frère… (ou ta sœur). Tu ne l’insulteras pas… tu ne le traiteras pas de fou (tête vide), sinon tu es passible de l’enfer ! Rien que ça ! Cette insulte de « tête vide » (fou) était tout à fait banale et anodine au temps de Jésus… Mériter l’enfer pour ça ! Alors qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat, dirons-nous. Bien sûr, on irait tous en enfer. Ce que nous dit Jésus : Il ne s’agit pas seulement d’être en règle avec une observance extérieure des commandements. « D’accord, je n’ai pas tué physiquement quelqu’un. Alors on est en règle avec  le  tu ne tueras pas ».
            Jésus nous pousse toujours plus loin dans nos manières d’être en relation avec les autres. Tu ne tueras pas, bien sûr, mais tu aimeras. On t’a dit tu ne tueras pas, moi je te dis : si tu te laisses aller à la colère, à la violence verbale ou physique, tu tues la relation, tu provoques des ruptures, des haines qui vont s’enchaîner. Tu refuses l’existence de l’autre. C’est une façon, non physique, de tuer. La manière dont le Christ nous invite à nous comporter – à la chrétienne – nous entraine plus loin qu’une observation extérieure des règles du vivre ensemble. Il nous propose des moyens de ne pas enclencher ni alimenter un processus, une spirale de violence, en agissant sur nous-mêmes. C’est en nous-mêmes que nous pouvons tuer la violence en germe.

samedi 11 février 2017

Prière universelle 6° Dimanche ordinaire A



Prière universelle 6° Dimanche ordinaire A
Refrain : Seigneur que ta Parole réveille notre foi.

Ta Parole Seigneur, c’est la Christ. Donne à ton Eglise de ressembler chaque jour davantage à Celui qu’elle contemple dans les Ecritures et sert dans ses frères. Nous te prions particulièrement pour le Pape François, afin que le renouveau qu’il apporte soit reconnu de tous.

Nos paroles Seigneur doivent témoigner du Christ. Donne aux violents, aux médisants, des paroles douces et constructives, un cœur renouvelé et plein d’amour, à l’image du Christ qui a donné sa vie pour tous.

Le mariage Seigneur veut témoigner de ta fidélité. Donne aux époux de puiser dans le Christ, l’amour, la force, et l’humilité pour continuer ensemble le chemin.

Pour que notre « oui » soit « oui » et que notre « non » soit « non », aide-nous Seigneur à puiser dans le Christ et la Parole, la lumière et le courage d’être pleinement humains, enfants de Dieu et frères les uns des autres.